InceptionAhhh… Inception. Voila un film qui m’a bien plu. Cela faisait un moment que je n’avais pas pris autant de plaisir à voir un film au cinéma. Je le recommande vivement à ceux qui aiment les thrillers de science-fiction. Avec une bonne dose d’action, un bon casting, et un scénario qui vaut le détour. Sans oublier la bande-son, signée Hans Zimmer, tout bonnement magnifique.

Bref, j’ai vraiment aimé, vous l’aurez compris. En même temps, je suis souvent bon public pour les films. J’arrive presque à trouver quelques points positifs à Predators et Splice, les deux films que j’ai vu avant Inception (et c’est la que la différence de niveau se fait sentir). Si vous n’êtes pas encore allé le voir, je vous conseille d’y aller.

Il serait peut-être utile que je détaille un minimum le scénario. Le film se passe donc dans un futur plus ou moins proche, futur dans lequel une technologie permettant d’entrer et interagir dans les rêves à été développée. Parmi les nombreuses possibilités permises par cette technologie, l’extraction est l’art de soutirer des informations directement dans le subconscient des gens. Dom Cobb, notre « héros », est un extracteur talentueux (le meilleur d’après lui). Je ne vais pas trop m’étendre sur son passé pour éviter les spoilers. Bref, le film tourne autour d’un travail confié à Cobb et son équipe recrutée pour l’occasion : pratiquer une « Inception ». Contrairement à l’extraction, qui ne consiste qu’à récuperer des informations, l’inception est l’art d’insérer une idée dans le subconscient. Une action dangereuse, difficile, voire impossible selon certains…

Attention aux spoilers dans la suite de l’article.

Bon, à part baver partout et faire une éloge de ce film, je dois pouvoir faire une critique un minimum potable quand même. Enfin, plutôt que critique, je vais surtout donner mon avis et ce que j’ai compris du film.

Si le film est bon et vaut le détour, il faut savoir qu’il reste assez complexe, et ne se laisse pas facilement cerner en une fois. Il me faudra surement le revoir pour mieux le comprendre. En effet, Inception nous plonge dans le monde difficile qu’est le subconscient. Les rêves prennent la forme de mondes, dans lesquels tout est possible, et en même temps, ou le non respect de règles strictes peu être dangereux. Si ce n’etait pas assez complexe de prendre la réalité d’un coté et le rêve de l’autre, Christopher Nolan (le réalisateur) ajoute en plus la possibilité de rêver dans les rêves. On se retrouve donc dans un système en couches superposées, avec un temps qui s’écoule de plus en plus vite lorsqu’on s’enfonce dans les songes.

Tout au long du film, le doute plane sur bien des détails. Certaines choses dans la réalité semblent plus tenir du rêve. Et le film est orienté pour maintenir les doutes. Et le dernier plan finit de diviser les possibilités d’interprétation du film en plusieurs branche distinctes. Certains penseront que tout n’était qu’un songe, d’autre que la toupie serait finalement tombée (et si vous ne comprenez pas le sens de cette dernière phrase, c’est que vous n’avez pas vu le film, donc empressez vous d’y aller ! X3). J’hésite pour ma part entre les deux, même si je penche pour la réalité. Surement parce que j’aime bien quand tout finit bien.

Une bonne dose de réflexion accompagne donc ce film. On se pose des questions pendant, et on continue d’y penser après. Et si la réflexion tient une place de choix dans Inception, l’action n’est pas laissée de coté. Plus présente dans la seconde partie du film, les scènes sont de plus en plus spectaculaires, pour finir magistralement à la fin du film. Le réalisateur joue bien sur le coté « temporel » des différentes couches (écoulement du temps multiplié par 20 à chaque niveau)…

Au final, allez le voir, et faites vous votre propre opinion. ^^

Tags:

Poster un commentaire

  • (ne sera pas publié)