Je vous arrête tout de suite, cet article a pour sujet le roman, pas les films qui en sont tirés. L’Histoire Sans Fin est donc, à la base, un roman fantastique écrit par Michael Ende (Ende signifie Fin en allemand  ’_’) et publié en 1979.

Bastien Balthasar Bux est un gamin d’une dizaine d’années. Timide, petit et gros. Il est malheureux : sa mère est morte, son père « absent », et les autres gamins de l’école le prennent comme bouc-émissaire. Un jour, en fuyant ses camarades de classe, il trouve refuge dans une vieille librairie. Il y découvre un livre ancien qui le fascine au point de le voler. Se réfugiant dans le grenier de son école, il se met à lire ce livre pas comme les autres, l’Histoire Sans Fin… Il relate l’histoire du Pays Fantastique, monde merveilleux dirigé par la fragile Petite Impératrice, du haut de sa tour d’ivoire. L’impératrice est atteinte d’une maladie que personne n’arrive à guérir. Le Pays Fantastique est lui aussi touché par un mal, et disparait petit à petit dans le Néant… Atreju, un enfant guerrier de la Mer des Herbes, est envoyé à la recherche d’un remède pour les deux maux…

Bien que le roman soit classé dans les livres jeunesse, sa complexité, le style de l’auteur et l’imaginaire développé font que tout le monde peut l’apprécier. Je l’ai lu pour la première fois en primaire, et relu au moins quatre fois depuis XD C’est le livre idéal pour échapper à la dure réalité de notre monde. Enchantement, fantaisie, rêve… Tout y est ! N’allez tout de même pas imaginer que le Pays Fantastique est comme le monde des Bisounours. Si le roman déborde d’imagination, il recèle aussi des personnages tirés de cauchemars…

La suite contient la trame du reste de l’histoire, mais sans entrer dans les détails. Attention si vous ne voulez pas connaitre l’intrigue avant d’avoir lu le livre !

La quête d’Atreju constitue la première partie du livre. Il parcourt le Pays Fantastique, et finit par découvrir l’origine du problème : ce monde est le fruit des rêves et de l’imagination des hommes. Et ceux-ci ne rêvent plus. Pour guérir le monde imaginaire, un enfant de la Terre doit donner un nouveau nom à la Petite Impératrice. Bastien, persuadé au départ de lire un livre normal, va petit à petit comprendre qu’il fait partie de l’histoire. Mais le temps qu’il prenne conscience de son rôle et qu’il sauve l’impératrice, le Pays Fantastique a disparu, et tout est à refaire. A l’aide de l’Auryn, qui exauce ses voeux, confié par l’impératrice, Bastien va reconstruire le monde imaginaire. Cette seconde partie du livre relate donc le voyage de Bastien au Pays Fantastique, usant sans retenue du pouvoir de l’Auryn.

Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il perd un souvenir de sa vie sur Terre à chaque fois qu’il fait un voeu. Bastien oublie ainsi petit à petit sa « vie antérieure » et finit par être grisé par le pouvoir. Il se fait manipuler par Xayide, une sorcière, et tente de prendre la place de la Petite Impératrice. Il finit par être vaincu par Atreju, et erre dans le Pays Fantastique, sans plus savoir qui il est. Il finit par être retrouvé par Atreju, qui l’aide à rentrer chez lui.

L’évolution de Bastien tout au long du livre est importante. Il passe de timide garçon, peureux, gros, nul en sport et pas forcement très intelligent à un grand athlète orgueilleux et impétueux. La magie des voeux X3 Ses changements dans sa personnalité s’expliquent avec la perte des souvenirs de sa vie d’enfant. J’ai trouvé que c’était une bonne métaphore pour le passage à l’age « adulte ». Il faut toujours garder une part d’enfant.

Parmi les bizarreries du roman, on trouve l’organisation des chapitres concernant le pays fantastique. En effet, il y en a 26, et ils suivent l’alphabet (en français aussi). Il y a 2 chapitres avant, qui se déroulent dans le monde réel, quand Bastien trouve le livre. Le tout premier chapitre, dont le titre est un texte à l’envers (une vitrine vu de l’intérieur), est « relu » plus loin dans le livre, par le vieillard de la montagne errante. Cela montre que l’Histoire Sans Fin n’est pas le livre que possède Bastien, mais celui que lit le lecteur X3

Un petit mot sur les films tout de même. Le premier porte sur la première partie du livre, la quête d’Atreju pour sauver le Pays Fantastique du Néant. Il reprend bien le roman (enfin, dans les limites du réalisable, je suppose). Le second s’inspire de la suite du livre. On y retrouve Bastien qui exauce des voeux avec l’Auryn mais il perd ses souvenirs à cause d’une machine créée par Xayide. Je l’ai moins aimé que le premier. Le troisième, je n’en parlerais pas, c’est une hérésie.

Tags:

Poster un commentaire

  • (ne sera pas publié)